logo
logo

A propos de moi

Guy Trinchéro

Chorégraphe/ Pédagogue du mouvement Référent du dispositif National de labellisation citoyenne

Parcours

Formé en danse classique à l’Opéra de Marseille et à l'école Nationale Supérieure de danse de Marseille, il démarre sa carrière au sein du Ballet de l'Opéra de Marseille (Pédro Consuégra) et du Ballet National de Marseille (Roland Petit). Durant son itinéraire de danseur des Théâtres Lyriques de France, il rencontre le Modern Jazz discipline avec laquelle il fait ses premiers pas de chorégraphe avant de se consacrer entièrement, dès 1990, à la danse Contemporaine. Sa trajectoire artistique croise le chemin de la Fasciathérapie (technique corporelle de touché et de mouvement), de l’hypnose Ericksonienne, de la pratique intensive du Zen ainsi que du yoga. Démarches qui modifient son regard sur l’humain et sur l’existence et transforment littéralement son approche du corps et du mouvement. Nourrit de toutes ces expériences, il crée le « yoga du mouvement », pratique dont le champ d’intervention s’étend à tous les domaines et à tous les publics.

Orientation de recherche

« Tout passe par le corps »

Dans l’esprit d’un art coopératif, l’approche de Guy Trinchéro est une dynamique d’introspection autour du rapport au corps « comme chemin », du mouvement « comme outil de reliance sociale » en connexion avec l’improvisation « comme espace de liberté ». Cette façon de s’adresser les uns aux autres, à partir d’un langage singulier, intéresse le juste accordage relationnel qui permet de « lâcher l’emprise » et tracer le chemin d’un monde à partager.

Bibliographie

Depuis Février 2017, Guy Trinchéro est aussi auteur du livre TOUCHER L'ESSENTIEL publié aux éditions l'Harmattan.

"Nous sommes des fabriques de buts, d'objectifs aveuglants, des sacs d'idées "préconçues" qui façonnent la façon dont nous regardons le monde, les choses, la vie. L'artificiel combat le naturel et crée "en abondance" des besoins superflus. Or la manière dont nous vivons le corps développe une autre façon de comprendre le monde. Revenir au corps pour devenir ce corps, c'est habiter ce corps autant qu'il nous habite. Suivre simplement le courant d'une vie qui ne promet rien."